[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

26 août Sainte Marie de Jésus crucifié (Maryam Baouardy) par ami de la Miséricorde 2017-08-25 23:10:00 Imprimer Imprimer



PRIERE DE MARIE DE JESUS CRUCIFIE
« Aux pieds de Marie, j'ai retrouvé la vie » :

« Aux pieds de Marie, de ma Mère chérie, j'ai retrouvé la vie. Ô vous tous qui souffrez, venez à Marie, aux pieds de Marie, j'ai retrouvé la vie. Ô vous qui travaillez dans ce monastère, Marie compte tes pas et tes sueurs. Dites-vous à vous-mêmes : aux pieds de Marie, j'ai retrouvé la vie. Vous qui habitez dans ce monastère, dégagez-vous de ce qui est de la terre. Ton salut et ta vie sont aux pieds de Marie. J'habite dans les entrailles de ma Mère, j'y trouve mon Bien-Aimé. Suis-je donc orpheline ? Dans le sein de Marie, j'ai trouvé la vie. Ne dites pas que je suis orpheline : j'ai Marie pour Mère et Dieu pour père. Le serpent, le dragon voulait me mordre et avoir ma vie ; mais aux pieds de Marie, j'ai retrouvé la vie. Marie m'appelle, et, dans ce monastère, je resterai toujours. Aux pieds de Marie, j'ai retrouvé la vie. Amen. »

Source : site-catholique.fr

VISIONS de Sainte Marie de Jésus Crucifié

LE PARADIS


«Rappelez-vous bien ces paroles que Notre Seigneur vous dit, et que ses disciples ne les oublient jamais :

– Venez à moi, Venez à moi, vous tous qui vous êtes oubliés sur la terre pour votre Dieu : moi, je ne vous ai pas oubliés ; venez, entrez pour toujours dans la joie de votre Maître.

«Je vis ensuite comme une procession formée par les prêtres, par les vierges, par les bonnes religieuses. Mêlés ensemble, ils marchaient tout brillants de gloire à côté du divin Sauveur : de chaque côté, se tenait une multitude d’anges. Une foule d’enfants innocents, semblables aux anges, de jeunes vierges, toutes les âmes pures suivaient la procession en chantant.

En même temps, je vis les autres élus plongés dans le ravissement, dans l’adoration. Ici, les paroles me manquent pour dire ce que j’ai vu.. Sur un trône élevé, que ma faiblesse n’a pu qu’entrevoir à cause de l’éclat de la lumière qui m’éblouissait, j’ai vu beaucoup d’autres choses que je ne puis ni comprendre ni exprimer»
«Marie, me dit la vierge qui m’accompagnait, cette fête est toujours nouvelle, et elle durera éternellement. Vous y participerez un jour, mais pas encore : votre livre n’est pas achevé. Profitez bien de la vie ; elle n’est que d’un instant, tandis que celle-ci durera éternellement.

Surtout dans les épreuves et dans les souffrances, ne perdez jamais confiance ; jetez-vous en aveugle dans les bras de Dieu, afin que vous soyez plus près de lui, au ciel».



LE PURGATOIRE

«Il faut, me dit la vierge, que vous voyiez à présent le purgatoire. Nous y entrons. C’est un lieu tout couvert de verdure, très spacieux, plus long que large. Combien d’âmes qui s’y trouvent ! Elles sont rapprochées les unes des autres. Leurs peines diffèrent beaucoup. Les unes souffrent plus que si elles enduraient les plus cruels supplices. Les souffrances d’autres âmes ressemblent à celles d’une maladie sur la terre. On ne voit pas de feu à l’extérieur ; chaque âme porte son feu avec elle. Il n’y a pas de démons, ni rien au dehors qui jette l’alarme»
«La vierge me dit que la Mère de Dieu descendait tous les samedis au purgatoire avec une escorte d’anges, qu’elle faisait délivrer beaucoup d’âmes par ces esprits bienheureux, et que ces âmes délivrées, suivaient joyeuses cette douce Reine, comme de petits agneaux».
«J’ai vu dans le purgatoire un grand nombre de prêtres, d’évêques, de religieuses. Celle-ci, me disait la vierge, est au purgatoire, et pour longtemps, parce qu’elle prenait sans permission du fruit au jardin, et qu’elle acceptait également sans permission de petites choses de ses élèves. Il y en avait d’autres qui étaient détenues pour n’avoir pas assez profité des immenses grâces de l’état religieux ; d’autres pour un défaut de confiance en Dieu».



L’ENFER

«Venez voir maintenant l’enfer, sans entrer» me dit la vierge.
En le voyant, le purgatoire me parut être un paradis. Les âmes du purgatoire sont soumises à la volonté divine ; elles sont heureuses de se purifier par le feu, pour être dignes de la vision béatifique.
Dans l’enfer, au contraire, on entend que cris épouvantables, imprécations, blasphèmes.
Les démons paraissaient consternés à la vue de la vierge qui me conduisait ; car Satan est forcé de se tenir sans mouvement comme un vil esclave, en présence d’une âme toute à Dieu.
Il en est de même, quand il voit une âme monter au ciel ; il entre dans des accès de rage : -Eh quoi ! Se dit-il à lui-même, tu étais un ange, et une créature humaine s’élève au-dessus de toi !-.
«Je compris que le démon est semblable au vent. Quand le vent souffle, on ferme tout ; on bouche les trous, les fentes, pour se préserver. L’âme devrait prendre les mêmes précautions contre Satan ; elle devrait tout fermer chez elle, pour ne laisser aucun accès à cet esprit malin»

«Ce qui me frappa tout d’abord dans l’enfer, ce fut la vue des âmes qui s’étaient perdues par le vice impur. Elles étaient enveloppées de flammes qui prenaient la forme de l’idole qu’elles avaient aimées avec dérèglement sur la terre. Les avares étaient aussi couverts de flammes imitant la forme de l’or et de l’argent. Dans chaque damné, la flamme qui l’entourait se montrait sous la figure de l’objet, cause de sa damnation. J’ai vu dans l’enfer des âmes de toutes les classes, de tous les rangs».”
«Je n’ai fait que balbutier, je le sens, en disant ce que j’ai dit».
«Marie avait raison ; pour parler des réalités surnaturelles, il faudrait la langue du ciel».
«Ce n’est pas Jésus qui condamnera le pécheur quand il paraitra devant lui, c’est l’âme elle-même.

Le soleil, la lune, les étoiles, l’air, tout ce qu’il a foulé se tournera contre lui ; et quand il verra Dieu, sa bonté, son amour, il ne pourra le supporter et il se précipitera lui-même dans l’abime.

Mais Dieu présente à l’âme fidèle, quand elle parait devant lui, son amour, sa bonté, sa Miséricorde et elle en est toute confuse, et elle se perd comme une goutte d’eau dans le sein de Dieu».

Source : myriamir.wordpress.com


NEUVAINE A SAINTE MARIE DE JESUS CRUCIFIE


PRIERE DE SAINTE MARIE DE JESUS CRUCIFIE
« Esprit Saint, venez, éclairez-moi » :

« Esprit Saint, venez, éclairez-moi pour trouver la Source où je dois me désaltérer. Venez, ma Consolation ; venez, ma Joie ; venez, ma Paix, ma Force, ma Lumière. Esprit-Saint, inspirez-moi ; Amour de Dieu, consumez-moi ; au vrai chemin conduisez-moi ; Source de paix, Lumière, venez m’éclairer. J’ai faim, venez me nourrir ; j’ai soif, venez me désaltérer ; je suis aveugle, venez m’enrichir ; je suis ignorante, venez m’instruire. Esprit-Saint, je m’abandonne à Vous… Amen. »

Source :site-catholique.fr

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/marie.gif De la Ste Vierge au samedi par ami de la Miséricorde (2017-08-25 23:00:35)
     images/icones/marie.gif 26 août Sainte Marie de Jésus crucifié (Maryam Baouardy) par ami de la Miséricorde (2017-08-25 23:10:00)
         images/icones/marie.gif Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More par ami de la Miséricorde (2017-08-25 23:11:49)



41 liseurs actuellement sur le forum
Compteur agoramag
Compteur mis en place le 15 nov 2006
M'abonner au flux RSS