[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Une préexistence d'amour dans la pensée divine par Candidus 2017-08-26 14:44:57 Imprimer Imprimer

C'est l'Eglise elle-même qui, dans sa liturgie, nous suggère cette idée osée, en laissant entendre que, d'une certaine manière, Marie a été dans l'intelligence divine, la première née de toutes créatures. Voyez les épîtres des fêtes de la Ste Vierge :

"Je suis sortie de la bouche du Très-Haut ; je suis née avant toute créature"
Eccl. 24,5

"L'Éternel m'a créée la première de ses oeuvres, Avant ses oeuvres les plus anciennes. J'ai été établie depuis l'éternité, dès le commencement, avant l'origine de la terre. Je fus enfantée quand il n'y avait point d'abîmes, point de sources chargées d'eaux ; avant que les montagnes soient affermies, avant que les collines existent, je fus enfantée ; il n'avait encore fait ni la terre, ni les campagnes, ni le premier atome de la poussière du monde. Lorsqu'il disposa les cieux, j'étais là ; lorsqu'il traça un cercle à la surface de l'abîme, lorsqu'il fixa les nuages en haut, et que les sources de l'abîme jaillirent avec force, lorsqu'il donna une limite à la mer, pour que les eaux n'en franchissent pas les bords, lorsqu'il posa les fondements de la terre, j'étais à l'oeuvre auprès de lui, et je faisais tous les jours ses délices, jouant sans cesse en sa présence, jouant sur le globe de sa terre, et trouvant mon bonheur parmi les fils de l'homme. Et maintenant, mes fils, écoutez-moi, et heureux ceux qui observent mes voies! Écoutez l'instruction, pour devenir sages, ne la rejetez pas. Heureux l'homme qui m'écoute, qui veille chaque jour à mes portes, et qui en garde les poteaux ! Car celui qui me trouve a trouvé la vie, et il obtient la faveur de l'Éternel." Prov. 8, 22-35

Il ne s'agit pas d'affirmer que l'âme humaine de Marie préexistait, mais plutôt que Marie jouissait par anticipation, dans la pensée divine atemporelle, d'une mystérieuse antériorité et primauté amoureuses.

On lit ces lignes sous la plume de Ste Louise de Marillac :

"En ma méditation sur le sujet de l’épître [du 8 décembre], voyant que la Sainte Église appliquait à la Sainte Vierge son être devant la Création du monde, mon esprit y a acquiescé, pensant que non seulement elle était de toute éternité en l’idée de Dieu par sa prescience, mais encore préférablement à toute autre créature pour la dignité à laquelle Dieu la destinait de Mère de son Fils." (Écrits spirituels de Louise de Marillac, éd. 1983, p. 730)

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/marie.gif Les sept sceaux de la Vierge Marie par Diafoirus (2017-08-26 09:15:00)
     images/icones/livre.gif C'est Jésus par Jean Ferrand (2017-08-26 13:09:02)
         images/icones/1b.gif Il y a le masculin et le féminin. par Yves Daoudal (2017-08-26 13:35:22)
             images/icones/livre.gif Ce n'est que par accomodation par Jean Ferrand (2017-08-27 07:07:28)
         images/icones/marie.gif Une préexistence d'amour dans la pensée divine par Candidus (2017-08-26 14:44:57)
             images/icones/livre.gif Marie préexiste par Jean Ferrand (2017-08-27 07:12:42)



50 liseurs actuellement sur le forum
Compteur agoramag
Compteur mis en place le 15 nov 2006
M'abonner au flux RSS