[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More par ami de la Miséricorde 2017-09-10 23:25:29 Imprimer Imprimer

LIVRE III DU DIALOGUE DU RÉCONFORT DANS LES TRIBULATIONS

VINCENT : C'est vrai, mon oncle. Je circule plus que vous, j'en entends orcément plus que vous et, c'est pénible, je veux croire que dans d'autres parties du royaume on ne parle pas comme cela, mais, dans notre contrée, beaucoup de gens s'attendent à la guerre. Ils ont commencé par parler en plaisantant du jour où, moyennant une conversion à la foi des Turcs, ils se rendraient maîtres des personnes et des biens des vrais chrétiens. Peu après, ils ne plaisantaient plus qu'à moitié, et maintenant, par Notre-Dame, ils ne sont pas loin de parler tout à fait sérieusement.

ANTOINE : Je sors peu, mon neveu, j'entends pourtant à peu près les mêmes nouvelles. Mais puisqu'il n'y a personne à qui nous pouvons nous plaindre pour opérer un redressement, quel autre remède y a-t-il que la patience ? Lequel de ces deux grands qui sont en lutte va régner sur nous ? Chacun d'eux s'intitule : roi et tous deux mettent les gens à la peine. L'un des deux est, comme vous le savez, trop loin pour nous aider, et l'autre puisqu'il espère l'aide des Turcs, ne voudra pas ou n'osera pas lutter contre ceux qui se mettront avec les Turcs. Car il ne manque pas ici d'authentiques Turcs ; ils vivent parmi nous sous divers prétextes, et informent le Grand Turc de tout ce qui se passe dans ce pays.

Mon cher neveu, je conseille à chacun de prier et d'en appeler à Dieu pour qu'il étende sa main sur nous et nous préserve de cette calamité, mais j'avertis également tout bon chrétien qu'il doit s'attendre à ce malheur, que chacun, homme et femme, fasse ses comptes minutieusement et sache ce qu'avec l'aide de Dieu il devra faire si le pire arrivait.

I. IL FAUT S'AFFERMIR PAR DE BONNES RÉSOLUTIONS

VINCENT : Soyez béni, mon oncle, pour ce bon conseil. J'ai toutefois entendu un homme sage et cultivé, soutenir que ce serait folie, de prétendre prévoir notre comportement en de telles circonstances, que ce serait doubler le risque de succomber à la lâcheté. Celui qui prend de telles résolutions pourrait répondre lui-même qu'il est prêt à subir une mort cruelle plutôt tôt que d'abandonner sa foi, et ensuite choir dans le péché de saint Pierre, qui avait fait une promesse téméraire et est ensuite tombé si bas. Il se pourrait aussi que, sous-estimant son propre courage, on se dise incapable de souffrir et prêt à renier Dieu, ce qui serait pécher gravement et peut-être inutilement, car le danger ne se présentera peut-être pas. Il serait donc plus sage, comme le soutient cet homme, de ne jamais s'attarder à ces sortes de pensées. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/sacrecoeur.gif 11/09 Sts Prote et Hyacinthe, martyrs par ami de la Miséricorde (2017-09-10 23:24:18)
     images/icones/marie.gif Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More par ami de la Miséricorde (2017-09-10 23:25:29)
         images/icones/mitre4.png Nul ne peut servir deux maîtres... par Diafoirus (2017-09-11 08:47:09)



62 liseurs actuellement sur le forum
Compteur agoramag
Compteur mis en place le 15 nov 2006
M'abonner au flux RSS