[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More par ami de la Miséricorde 2017-07-30 23:58:07 Imprimer Imprimer

XIII. LA PUSILLANIMITÉ

(...) Qu'ils relisent donc la parabole des trois talents. Celui qui avait enterré son talent au lieu de le faire fructifier se vit accusé de pusillanimité, alors qu'il croyait pouvoir s'excuser en alléguant qu'il avait craint de le placer à intérêt chez les banquiers (Mt., 25). Cette crainte vient du démon, qui profite de la faiblesse de notre confiance dans le Seigneur

Gardons bien vive notre foi en Dieu et il nous entourera de son bouclier et nous n'aurons plus à craindre les terreurs de la nuit.

XIV. LA MANIE DU SCRUPULE


La pusillanimité dont nous venons de nous entretenir tenir donne naissance à une fille bien timorée, sotte, minable, toujours geignante, appelée « manie du scrupule ». Dans la maison, c'est une bonne servante, point paresseuse, toujours active. Sa maîtresse, douce et bonne, se déclare satisfaite de son travail et est toujours prête à pardonner quand il n'est pas bien fait. Pourtant, cette fille timide ne cesse de se plaindre et de pleurnicher : elle craint perpétuellement d'être grondée et punie. Pensez-vous que sa maîtresse soit satisfaite de cet état de choses ? Bien sûr que non !

J'en ai connu une dont la maîtresse était sage et (chose rare chez une femme) extrêmement bienveillante. Mais elle avait horreur du comportement geignard de sa servante et disait : « Mais qu'a donc cette fille ? Cette petite sotte a l'air de s'imaginer que je suis le diable. Elle me ferait dix fois plus de travail que j'aurais encore du mal à supporter dans ma maison ce caractère chagrin. »

Voilà comme sont les scrupuleux ! Ils grossissent démesurément les dangers qu'ils courent et souvent, ils les imaginent, tout simplement. Ils croient avoir commis au moins un péché véniel, alors qu'ils n'ont fait aucune faute ; ils se mettent en tête qu'ils se sont rendus coupables d'un péché mortel quand il n'était que véniel... Pourtant ils ne peuvent pas plus que les autres s'empêcher de commettre des fautes. Alors ils se disent qu'ils se sont mal confessés, que leur contrition n'était pas assez profonde et que les péchés n'ont pas été entièrement pardonnés. Ils se confessent et se confessent de nouveau, jusqu'à lasser leur confesseur et eux-mêmes par surcroît. Quand ils prient, ils le font aussi bien que le permet l'imparfaite nature humaine, mais ils ne sont jamais satisfaits et recommencent éperdument. Quand ils ont répété trois fois la même prière, ils n'en sont pas plus satisfaits. Ils ont le cœur triste, inquiet, plein de doutes, ils ne peuvent trouver de consolation spirituelle. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/sacrecoeur.gif 31/07 St Ignace de Loyola, confesseur par ami de la Miséricorde (2017-07-30 23:56:48)
     images/icones/marie.gif Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More par ami de la Miséricorde (2017-07-30 23:58:07)



42 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS