[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Mgr Wintzer acte la disparition de ses ouailles progressistes et refuse les nouvelles par Gaspard 2017-09-11 19:05:47 Imprimer Imprimer

Mgr Wintzer le constate : les structures (écoles, paroisses etc.), qui lui fournissaient tranquillement baptêmes, confirmations, mariages, fidèles à la messe, intentions de prière, casuel, legs etc. ne le font plus; toutes ces "médiations" comme il dit ont disparu, ou n'existent plus que nominalement.

Il y a pourtant d'autres structures qui elles sont florissantes... mais il n'en veut pas. Bien sûr il ne les nomme pas, mais comment ne pas penser aux communautés tradi (le quart des prêtres ordonnés en 2017), classiques (communauté St Martin par exemple) ou autres charismatiques ?

Mais ces nouvelles forces vives, il n'en veut tout simplement pas. Elles menaceraient "l'unité" de son diocèse !

Mgr Wintzer ne prend même pas la peine d'appeler à une quelconque évangélisation selon sa sensibilité : il est trop évident que "c'est mort", la méthode Coué en vigueur pendant 50 ans ("les merveilleux fruits du Concile" etc.) ne peut plus décemment être encore utilisée.

Alors monseigneur déplore qu'il n'a plus rien à gérer, et refuse les nouveaux mouvements dynamiques - qui n'ont pas l'heur de lui convenir.

C'est que, comme il le déplore amèrement, les nouvelles ouailles sont "éduquées, élevées, en capacité de vivre des démarcations d’avec les modes" !!!

"Qu'en est-il du petit peuple" se lamente l'évêque de Poitiers. Sous-entendant donc : où sont passées mes ouailles peu éduquées, incapables de se démarquer des modes, obéissant sans sourciller aux désiderata modernistes de son évêque ? Eh bien, pour être peu éduqué, le petit peuple qui fréquentait les églises n'était pas idiot pour autant : il n' pas produit une critique intellectuelle des divagations liturgiques et théologiques auxquelles il assistait, mais il a été parfaitement capable de se démarquer de "l'esprit du concile" : il est tout simplement parti. Massivement déjà dans la génération qui a vécu l'après-concile, et pour la presque totalité dans les générations suivantes. Sans faire du bruit.

Mais lorsqu'un évêque affirme que son métier n'est que de gérer l'existant, qu'il constate que l'existant a pratiquement disparu, et qu'il refuse le nouveau, pourquoi rester évêque ?

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/neutre.gif Feu la Chrétienté ? par Cathether (2017-09-11 13:30:09)
     images/icones/attention.gif Pour se connecter à l'article ! par vistemboir2 (2017-09-11 14:54:42)
         images/icones/sacrecoeur.gif J'aime ces lignes-là : la guerre à faire c'est ... par Glycéra (2017-09-11 15:06:35)
     images/icones/carnet.gif Sinon voici le texte par vistemboir2 (2017-09-11 15:03:45)
     images/icones/neutre.gif Je ne lirai pas ce texte. par Yves Daoudal (2017-09-11 17:36:17)
     images/icones/1p.gif Mgr Wintzer acte la disparition de ses ouailles progressistes et refuse les nouv [...] par Gaspard (2017-09-11 19:05:47)



43 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS